Note d’Intention / Artist Statement

French and english version

Mon travail interroge les thèmes du portrait, du désir et de la violence, la question du corps, de la féminité, de l’animalité, du paysage et de la beauté.

Il tourne autour de cette idée que la violence est sous-jacente au désir et que la beauté d’un paysage ou d’un visage est consubstantielle d’une violence en attente ou en mémoire.

Il se situe à la croisée d’une esthétique romantique, réaliste, et expressionniste.

Il navigue entre inventaire et fiction, interroge les représentations actuelles comme les représentations passées, mais également mon intimité et porte un regard teinté de mélancolie sur un monde dont la violence n’a d’égale que sa beauté.

D’une certaine manière, mon travail s’apparente à une Catabase, comme celle décrite dans le chant 6 de l’Enéide (et dont l’étude a constitué une part importante dans la rédaction de mon mémoire de Lettres Classiques): Une descente parmi les ombres des enfers, qui elle seule permet la clairvoyance et l’annonce prophétique du destin à venir.

Mon travail trouve aussi une inspiration particulière dans les dessins d’Albrecht Dürer, et de Rosemarie Trockel qui, dans la multitude des formes qui les caractérisent, sont une invitation à considérer le dessin comme une source d’expérimentation infinie.

Expérimentation des moyens d’expression que je poursuis à travers l’élaboration de séries, où intuitions et recherches se répondent et où je travaille le dessin comme la temporalité répétitive d’une boucle vidéo de temps faibles et de tensions mêlées.


My work deals with the themes of portrait, desire and violence, body image, femininity, animality, landscape and beauty.

It explores the idea of violence as the dark face of desire, as memory or as potential in a beautiful face or landscape.

My work is a place where romantic esthetic, realism and to some extent expressionism meet.

It is both inventory and fiction, questioning my thoughts and desires but also past and present representations. Finally it is a gloomy view of a world where violence is only equalled by beauty.

In some ways, my work is similar to a Catabasis, as the one described in the sixth book of the Aeneid (and whose study has been essential in the writing of the thesis I produced for my Classics degree): A descent into the underworld as a condition to an epiphany about the destiny to come.

My work is also inspired by the drawings of Albrecht Dürer and Rosemarie Trockel, which are by the variety of their forms an invitation to experiment.

Experimentation of the medium that I carry out through various series which rely both on intuition and researches. As for the process of drawing, it amounts to the repetitive temporality of a video loop mixing tensions with weak beats.